USFTT-MOREZ : le détail de la rencontre en texte et photos

jeudi 1er novembre 2012
popularité : 16%

Sous le regard de Claude Marcastel, Président du Comité départemental du Val de Marne de Tennis de Table, qui nous a fait l’honneur de sa présence, notre équipe de Pro B, sans son numéro 1, le Grec Kostas Papageorgiou, retrouvait hier soir le leader du championnat de Pro B, l’équipe de Morez Haut Jura (prononcer « Moré »).
Morez s’est logiquement imposée 4 victoires à 1, sans que, pour autant, notre équipe ait démérité. Il s’agissait là de retrouvailles : en effet, nos deux équipes évoluaient déjà en Pro B la saison passée (Fontenay s’était inclinée 4 à 2 à domicile, mais avait arraché le match nul à l’extérieur), après avoir arraché de haute lutte leur qualification pour ce niveau la saison précédente, en terminant toutes deux au sommet du championnat de Nationale 1.

Belle prestation de notre équipe

Sur le papier, la rencontre ne pouvait qu’être qu’inégale : le score final reflète bien cette différence de classement, en dépit d’une belle performance de Mehdi Bouloussa, décidément en grande forme cette saison, sur le numéro trois de l’équipe, le suédois Peter Nilsson, et, plus globalement, d’une prestation dont notre équipe n’a pas à rougir.

1er match : Omry Ben Ari vs Thomas Keinath

Le premier match est néanmoins particulièrement révélateur de ce décalage. Omry Ben Ari doit affronter le numéro 1 de Morez, joueur le mieux classé de ce championnat, le slovaque Thomas Keinath (n° 17 national, actuellement 105e joueur mondial, ancien joueur de Pro A à Angers, champion de Slovaquie, vainqueur de l’Open ITTF de Finlande, finaliste de plusieurs pro tours et médaille de bronze aux championnats d’Europe en double). Les deux premières manches confirment son classement : Thomas Keinath mène rapidement 7/0 et, lorsqu’Omry revient à 8/5, il rehausse son niveau de jeu pour remporter la première manche 11/5. La deuxième manche est encore plus rapide, remportée 11/4 par le n° 1 de Morez au terme d’échanges très courts.
La troisième manche est nettement plus disputée et équilibrée. Grâce à un très beau retour de service, Omry prend l’ascendant et se détache 7 points à 4 ; à noter un geste élégant de Thomas Keinath, qui rend un point à son adversaire lorsqu’il estime qu’une de ses balles a touché le côté extérieur de la table. Dans la foulée, il rattrape son retard et le jeu s’équilibre : les échanges durent en top sur top, mais l’avantage est du côté de Morez dès que Thomas Keinath sert coupé et parvient à écourter les échanges. Le temps mort demandé par Aurélien à 8/9 ne pourra pas enrayer cette remontée, et Thomas Keinath apporte le premier point à Morez en trois manches, 11/5, 11/4 et 11/9.

2ème match : Medhi Bouloussa vs Peter Nilsson

Mehdi ramène ensuite, en trois manches là aussi, nos équipes à égalité, s’imposant sur le Suédois Peter Nilsson (n° 55, évoluant dans le championnat pro A suédois), aux termes d’un sans-faute du Fontenaysien : très agressif dès le début de la rencontre et aux termes d’échanges très spectaculaires, Mehdi gère l’avance acquise en début de manche et s’impose 11/7. Dans la deuxième manche, les échanges sont raccourcis et Mehdi semble un temps en difficulté : mené 7/9, il parvient, grâce à un magnifique revers et à ses retours de service, à aligner quatre points d’affilée. Dans la troisième manche, très équilibrée jusqu’à 7/6 pour le Suédois, Mehdi remporte un point magnifique en défense et, là encore, réalise une belle série de points, pour finalement s’imposer 11/7, 11/9, 11/7. Les deux équipes sont alors à égalité, 1 victoire partout.

3ème match : Arnaud Dairon vs Chen Jia

En l’absence de Kostas Papageorgiou, c’est le quatrième joueur de Fontenay, Arnaud Dairon (n° 141), qui affronte Chen Jia (n° 49). Sur le papier, la rencontre peut sembler déséquilibrée. Le match ne sera pas pour autant une partie de plaisir pour Chen Jia. Arnaud, dont c’est le premier match à domicile, remporte une première manche âprement disputée. Tous deux adoptent un jeu résolument offensif et les échanges sont assez courts, chacun cherchant le point gagnant au plus vite. Mené 9/6, Arnaud revient à 9/9 et obtient une première balle de set après un magnifique point négocié loin de la table. Chen Jia revient à 10/10 grâce à un fabuleux retour de service et obtient une balle de set dans la foulée, mais c’est bien Arnaud qui s’impose 13/11 dans cette première manche, en réalisant de très beaux points en contre-attaque lorsqu’il est à distance de la table, ainsi que des retours de service très agressifs.
Dans la deuxième manche, Chen Jia joue à son tour un jeu nettement plus agressif et l’emporte 11/7. Arnaud, qui réussit à cette occasion de très beaux points et se met à servir en revers, semble cependant contraint à jouer plus près de la table, ce qui ne lui réussit pas forcément. La troisième manche confirme cette impression : les échanges qui durent sont globalement favorables à Arnaud, mais Chen tente par tous les moyens de finir chaque point le plus rapidement possible, et s’impose 11 points à 5. Arnaud se détache ensuite 4/0 dans la quatrième manche et Aurélien demande le temps mort lorsque Chen Jia réussit trois points d’affilée. Le jeu s’équilibre et Arnaud remporte deux superbes points qui amènent nos deux joueurs à 9 partout. Malheureusement, Chen Jia, un peu aidé par le sort, remporte les deux points suivants et, avec eux, le match en 4 manches : 11/13, 11/7, 11/5 et 11/9. Morez mène 2 à 1.

4ème match : Medhi Bouloussa vs Thomas Keinath

Le quatrième match oppose Mehdi à Thomas Keinath. Les deux joueurs ont remporté leur premier match en trois manches. Compte tenu de son classement, Keinath part largement favori. Mené en début de set, Mehdi renverse la tendance et s’impose 11/6, au terme d’une manche dominée par des échanges très courts, où chacun cherche le point gagnant dès le service ou le retour. La deuxième manche constitue un grand moment de la soirée : mené 6/10, Mehdi sauve 4 balles de set, revenant à 10/10. Le score témoigne de l’intensité du jeu, chacun sauvant tour à tour des balles de set. A 17/16 en sa faveur, Thomas Keinath bénéficie d’un temps mort demandé par le coach de Morez, Xu Gang (n° 60), qui s’avère bénéfique, tout en témoignant des craintes qu’inspire le jeu de Mehdi à l’équipe de Morez : Thomas Keinath remporte cette manche sur un service gagnant, ramenant non sans quelques frayeurs le score à une manche partout. Dans la troisième manche, chacun prend l’avantage à tour de rôle. Après un échange extrêmement disputé à 7 partout et perdu par Mehdi, c’est au tour d’Aurélien de demander le temps mort ; mais le Morézien obtient néanmoins deux balles de set et s’impose finalement 11/9.
Dans la quatrième manche, Mehdi se détache 5/2 avant d’être rattrapé à 6/6, mais il reprend l’avantage au terme d’échanges écourtés au maximum pour s’imposer 11/8. Dans le cinquième set cependant, c’est Keinath qui reprend l’avantage, pour mener 5/1. Aux termes d’échanges de haute volée, Mehdi recolle au score en revenant à 4/5, sur le service de son adversaire, qui modifie alors ce dernier pour servir une « bombe », inspirant ce soupir désabusé à notre champion local : « je le savais ! ». Cette variation au service aura finalement raison de Mehdi, battu 6/11, 18/16, 11/9, 8/11, 11/7. Morez, avec trois points, s’approche de la victoire, mais Mehdi, déjà auteur d’une belle performance lors du premier match, peut se consoler en pensant qu’il a très sérieusement inquiété le meilleur joueur du championnat.

5ème match : Omry Ben Ari vs Chen Jia

Pour le cinquième match, là encore, les classements respectifs des joueurs ne plaident pas en faveur de notre équipe. Nous allons pourtant avoir droit à un match de très grande qualité et extrêmement disputé. Omry, mené en début de set, remporte la première manche 11 points à 9, au terme d’échanges très spectaculaires, en top sur top. Chen Jia, variant les effets, parvient ensuite à davantage gêner Omry et s’impose 11/6. Dans la troisième manche, extrêmement mobile, il développe un jeu de très grande qualité et mène 5/1, mais Omry revient à 6/6 et, grâce à un retour de service gagnant et aux prix d’efforts physiques intenses, finit par remporter cette troisième manche 12 points à 10. Chen Jia marque des points grâce à son extraordinaire rapidité, mais Omry n’est pas en reste et s’arrache sur chaque point, remportant la plupart des points les plus disputés.
Dans la quatrième manche, Chen Jia semble reprendre à son compte la tactique d’Omry dans le précédent set : « fixer » l’adversaire par un service au centre côté coup droit, pour ensuite conclure le point suite à un retour de service légèrement en hauteur. Cette tactique lui réussit, puisqu’il se détache 8/3, mais Omry s’accroche, remportant un point grâce à un magnifique coup réflexe. Cela n’empêche pas Chen Jia de remporter cette manche 11/7, ouvrant la voie d’une manche décisive, la deuxième de cette rencontre. Le Morézien prend l’avantage dès le début, Omry demandant le temps mort à 4/1 contre lui : il ne parvient cependant pas à inverser la tendance, puisque Chen conserve son avance, menant 6/2, 7/3, puis 8/5. C’est alors au tour du coach de Morez de prendre le temps mort pour contrer cette remontée d’Omry, ce qui n’empêche pas ce dernier de continuer à « grignoter » l’avance de son adversaire, pour revenir à 9 partout. C’est malheureusement Chen Jia qui remporte le point suivant au terme d’un échange là encore de très grande qualité et qui s’impose finalement sur un service d’Omry bloqué par le filet, remportant son match sur le score de 9/11, 11/6, 10/12, 11/7 et 11/9.

Morez s’impose, non sans mal, sur le score de quatre victoires à une, confirmant son statut de favori du championnat. Si Omry peut nourrir quelques regrets sur son dernier match, il convient de saluer la performance de Mehdi, « l’homme en forme » de notre équipe en l’absence, rappelons-le, de son numéro 1.

A venir

A ce stade, le haut du « peloton » est tenu par Caen, Morez et Rouen, tandis que Fontenay, Saint-Denis et Metz ferment la marche. Votre soutien n’en sera que plus nécessaire pour la prochaine rencontre à domicile, contre Saint-Denis, le 27 novembre prochain. A noter que ce futur adversaire compte dans ses rangs l’ancien champion de France 2006 toutes catégories confondues - simple, double messieurs et double mixte - et vice-champion de France 2011 en simple, Sébastien Jover.


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois