Pro B : rencontre à domicile contre Saint-Denis (mardi 27 novembre)

jeudi 29 novembre 2012
popularité : 9%

Après deux matchs nuls en début de championnat contre Nice et Bruille, notre équipe-phare a subi trois défaites consécutives, contre, il est vrai, des équipes appelées à occuper le haut du podium : Rouen a battu notre équipe chez eux, 4 victoires à 1, Morez s’est imposée à Fontenay sur le même score, puis Villeneuve-sur-Lot, à l’extérieur, sur le score sans appel de 4 victoires à 0 (ces deux dernières rencontres ayant toutefois été disputées sans notre numéro 1, le Grec Kostantinos Papageorgiou).

D’où l’importance de cette rencontre à domicile, le 27 novembre dernier, contre l’équipe de Saint-Denis, qui, depuis 2003, évolue dans l’élite (Pro A ou Pro B) et est descendue cette saison en Pro B, et qui partage avec notre équipe la dernière place du classement, avec, comme nous, trois défaites (contre Bruille, Grand Quevilly et Nice) et deux matchs nuls (contre Caen et Metz). Pour cette occasion, Saint-Denis a aligné les joueurs suivants : Sébastien Jover (champion de France 2006 en simple et double messieurs et double mixte et pilier de l’équipe, n° 32 national et 14e joueur français), David Zombori (n° 63 national, battu en mai dernier à Fontenay par Mehdi et Omry, lorsqu’il jouait à Nice), Lucjan Filimon (n° 75 national et 36e joueur français), et Ibrahima Diaw (n° 124 national et 67e joueur français), vainqueur de Mehdi en septembre 2011 dans ce même championnat, alors qu’il jouait à Argentan.

1) Konstantinos Papageorgiou / Ibrahima Diaw

Première surprise : le coach de l’équipe de Saint-Denis sera, au moins pour cette soirée, Lucjan Filimon, qui laisse sa place de joueur au benjamin de l’équipe, Ibrahima Diaw. Ce choix, qui aurait pu sembler risqué vu son classement, s’avèrera judicieux : opposé à notre numéro 1 pour le premier match de la soirée, Ibrahima Diaw prend d’emblée l’avantage en remportant la première manche 11/8, au terme d’une bataille de services et grâce à un extraordinaire flip en coup droit. Ecourtant les échanges au maximum, Diaw conserve l’avantage dans la manche suivante, menant 7/4, puis 8/5, toujours grâce à son retour de service en flip coup droit. Papageorgiou semble revenir et le jeu s’équilibre un peu, mais Diaw conserve l’avantage, menant 9/7, puis 10/8, pour finalement s’imposer 11/9 et mener deux manches à zéro. Papageorgiou, faisant durer les échanges, prend l’avantage dans la troisième manche, qu’il remporte 11/7, et applique la même tactique dans la quatrième manche où, mené 5/2, Diaw prend le premier temps mort. Papageorgiou, menant 8/6, aligne alors deux services gagnants pour s’octroyer deux balles de set, qu’il remporte finalement 11 à 6 au terme d’un échange extrêmement disputé, revenant ainsi à deux manches partout. Hélas pour Fontenay, le dernier set sera une lente mise à mort de notre numéro 1, qui, à 2/3 contre lui, commet deux lourdes erreurs et prend le temps mort au moment du changement de côté. Ce dernier ne lui sera pas d’une grande aide, et Papageorgiou, perdant cinq points d’affilée, se retrouve mené 8/2. Il parvient à sauver une balle de match, mais s’incline finalement en 5 manches, sur le score suivant : 11/8, 11/9, 7/11, 6/11, 11/5. C’est la deuxième surprise de la soirée, Saint-Denis mène 1 à 0.

2) Omry Ben Ari / Sébastien Jover

Bien qu’un peu diminué physiquement, Sébastien Jover offre un jeu remarquable et les échanges sont d’une très grande qualité. Omry, mené 6/10, sauve quatre balle de sets et, alignant cinq points consécutifs, a même une balle de set en sa faveur, à 11/10. Le jeu s’équilibre néanmoins et c’est finalement Sébastien Jover qui s’impose au terme d’échanges très disputés, sur le score étonnant de 19 à 17, notamment grâce à de magnifiques coups en revers. Dans la deuxième manche, Omry, plus agressif, se détache 8 à 2, pour finalement s’imposer 11 points à 5 et revenir à une manche partout. Le troisième set est en tous points semblable au précédent, gagné 11/8 par Omry. La quatrième manche est marquée par de très beaux points gagnants d’Omry en retour de service et par un échange extraordinaire, remporté par Sébastien Jover alors qu’Omry mène 4 points à 3. Ce point, le plus beau de la soirée, marque hélas un tournant dans le match : Sébastien Jover aligne sept points consécutifs et s’offre six balles de set. Omry sauve les deux premières, mais doit finalement s’incliner à la troisième, permettant à Jover de revenir à deux manches partout. Dans le dernier set, Omry, notamment grâce à l’alternance de services courts et de services longs, mène 3/1, mais Jover remporte les trois points suivants et Omry prend le temps mort à 4/3 contre lui. Cette pause ne lui est pas immédiatement profitable, Jover se détachant encore grâce à son revers, pour mener 8/5. Omry revient dans le match et, au prix d’efforts considérables, revient finalement à 9 partout. Mais c’est finalement Sébastien Jover, très courageux, qui s’impose en cinq manches également : 19/17, 5/11, 8/11, 11/6, 11/9. Saint-Denis mène 2 à 0.

3) Mehdi Bouloussa / David Zombori

Mehdi se détache en début de première manche, mais se fait remonter en fin de set, marqué par des échanges très courts, pour finalement s’imposer 13/11, grâce à un magnifique point gagné du revers. Dans le second set, Zombori, qui coupe les balles alors que Mehdi les renvoie en top, s’impose finalement 11/9. Les schémas sont inversés dans la troisième manche (Mehdi en coupé, Zombori en top-spin), que Mehdi remporte 11/7, gagnant les deux derniers points au terme d’échanges extrêmement disputés. Dans la quatrième manche, David Zombori dispose de quatre balles de set, mais Mehdi aligne cinq points consécutivement, Zombori faisant deux fautes qui vont lui coûter cher, notamment un service dans le filet. Le temps mort demandé à 11/10 pour Mehdi ne lui sera d’aucun secours : Mehdi, alignant six points d’affilée, s’impose en quatre sets, 13/11, 9/11, 11/7, 12/10, confirmant sa victoire obtenue en mai passé dans cette même salle contre Zombori. Saint-Denis, à l’heure de la pause, ne mène plus que deux victoires à une.

4) Konstantinos Papageorgiou / Sébastien Jover

Visiblement nerveux et sans doute fatigué par son premier match, Sébastien Jover ne semble pas au mieux de sa forme : Papageorgiou remporte la première manche sur un service long, 11 points à 8. Jover se rebelle dans la suivante et se détache 7 points à 2, mais notre n° 1 revient progressivement : 8/4, puis 8/8 et, finalement, 11/8 une nouvelle fois pour le joueur grec, il est vrai aidé par le filet. Dans la troisième manche, Jover, sans doute un peu décontenancé et très tendu, ne parvient pas à inverser la tendance et Papageorgiou s’impose finalement en trois manches, 11/8, 11/8, 11/7, mettant les deux équipes à égalité.

5) Mehdi Bouloussa / Ibrahima Diaw

Mehdi prend l’avantage notamment en retour de service en revers, alternant retours coupés et retours en top croisés, et mène rapidement deux manches à zéro, 11/6 et 11/8. Outre les retours de services, Mehdi semble nettement plus à l’aide que son adversaire lorsque les échanges se prolongent. Diaw est en outre un peu trahi par son service, multipliant les fautes (un service manqué au premier set, deux au deuxième). Mené 4/1, Diaw ne profite guère du temps mort qu’il demande à cet instant. Mehdi est en outre meilleur en le toucher de balle, qu’il parvient à contrôler sans difficulté, menant 8/2 dans la troisième manche, remportée facilement, 11 points à 4, l’emportant en trois sets (11/6, 11/8, 11/4) et donnant pour la première fois l’avantage à Fontenay, qui mène désormais 3 à 2. Mehdi, ce soir, n’aura perdu qu’une seule manche en deux matchs, devenant par ailleurs le meilleur joueur et le pilier de notre équipe, avec 6 victoires en 10 matchs depuis le début de la saison.

6) Omry Ben Ari / David Zombori

Après avoir perdu la première manche 11 points à 6, Omry se montre nettement plus offensif dans la suivante, gardant l’avantage lorsque les points sont très disputés. Omry prend l’avantage, menant 7/2, puis 9/3, pour finalement égaliser à une manche partout sur le score de 11 points à 3, alors que de nombreuses balles de David Zombori vont s’éteindre dans le bas du filet. Omry mène 3/1 dans le troisième set, mais se fait remonter en perdant cinq points d’affilée : mené 6/3, il s’incline finalement 11/6, mais reprend aussitôt l’avantage dans le quatrième set : mené 7/9, Omry revient à 9 partout et l’emporte finalement 12/10, gagnant les points les plus spectaculaires et pouvant organiser le jeu afin de finir les points comme il l’entend. Omry conserve l’avantage dans la dernière manche, qui va décider du sort de la rencontre. Mené 7 points à 4, Zombori semble découragé et ne se déplace plus tellement lorsqu’il est bousculé d’avant en arrière. Omry, à 10/7 pour lui, a alors trois balles de match dans sa raquette. Zombori remporte les deux points suivants, et, à 10/9 pour lui, Omry prend le temps mort, sans pouvoir empêcher la remontée du joueur de Saint-Denis, qui, marquant une nouvelle fois cinq points d’affilée, sauve son équipe de la défaite, prenant sa revanche sur notre joueur : 11/6, 3/11, 11/6, 10/12, 12/10 pour Zombori. Fontenay : 3 – Saint Denis : 3.

Au terme de cette rencontre, Omry peut nourrir de sérieux regrets, perdant ses deux matchs à deux points près dans la cinquième manche. Il convient de saluer cependant le courage de Sébastien Jover et la « révélation » de la soirée, Ibrahima Diaw, ainsi que notre joueur Mehdi Bouloussa, seul joueur de la soirée à avoir remporté ses deux matchs. La rencontre de ce soir n’a pas permis de départager nos deux équipes et, désormais, quatre équipes ferment la marche dans le classement : Fontenay, Saint-Denis et Metz (trois matchs nuls, trois défaites), ainsi que Bruille (une victoire, un match nul, quatre défaite).

JPEG - 72 ko

Rien n’est perdu pour notre équipe, mais la victoire est impérative à l’extérieur contre les normands de Grand-Quevilly (deux victoires – contre Saint-Denis et Bruille, un match nul – contre Metz, et trois défaites, notamment contre Nice), le 04 décembre prochain et/ou contre Metz (battu par Rouen, Morez et Caen, auteur de trois matchs nuls, contre Villeneuve-sur-Lot, Saint-Denis et Grand-Quevilly) le 15 janvier 2013, à défaut de victoire contre Caen, prochain match à domicile de notre équipe, le 18 décembre prochain.


Agenda

<<

2021

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois